Jean-Christophe Cholet

 

Au regard de l’actualité d’un jazz français en pleine effervescence créative, Jean-Christophe Cholet apparaît comme l’une des figures hexagonales les plus singulières dans le domaine des musiques improvisées. Pianiste de formation classique (Schola Cantorum), compositeur, arrangeur, né en 1962, il mène depuis l’âge de 20 ans deux professions distinctes : compositeur et pianiste de jazz. Après s’être formé auprès de Kenny Barron, Richie Beirach, Bill Dobbins et Lee Konitz, il partage à son tour des projets avec quelques grands noms du jazz tels Charlie Mariano, Michel Portal, Louis Sclavis, Paolo Fresu, François Jeanneau, Jon Sass, Wolfgang Pushnig, Matthias Rüegg… Ses projets musicaux en Suisse avec le corniste Claudio Pontiggia, le trompettiste Matthieu Michel et le « Cholet–Känzig–Papaux Trio », les nombreux concerts qu’il donne en Allemagne, Autriche, Italie, ainsi que ses créations d’inspiration européenne le caractérisent désormais comme un musicien résolument européen, tant dans son esprit de créateur que d’artiste sensible à la vertu des échanges humains et culturels. Personnalité riche en projets, ce musicien, au-delà de son aptitude à proposer une ligne esthétique propre, séduit par son éclectisme : il compose pour la danse, les arts de la piste, le théâtre, le film institutionnel, la musique symphonique… Avec un répertoire d’environ 250 œuvres, il maintient un rythme d’écriture soutenu répondant à tous styles d’instrumentations : Alla brève (Radio France), 5tet de cuivres « Turbulences », quatuor de Tuba « Euphonic Tuba’s quartet », Ensemble instrumental  « A piacere », Orchestre d’harmonie de la Région Centre, Orchestre symphonique Région Centre – Tours… Soucieux de faire partager au plus grand nombre la musique qu’il affectionne, titulaire du CA de Jazz, il s’avère également un précieux pédagogue auprès des musiciens amateurs tant pour expliquer sa musique que pour les initier à l’improvisation. Les formations de Jean-Christophe Cholet sont portées par le Conseil Régional du Centre et reçoivent le soutien de la DRAC Centre, la Spedidam, l’ADAMI, la SACEM et MFA.

 

Retour